Diagnostic

Les symptômes de la maladie de Crohn varient fortement d’une personne à l’autre. Cela ne facilite pas le diagnostic. Si, sur base de vos symptômes, votre généraliste soupçonne une maladie de Crohn, il vous enverra consulter un gastro-entérologue, un spécialiste de l’estomac et des intestins. Après divers examens, le spécialiste essaiera de poser le diagnostic précis.

Anamnèse

Lors d’une première consultation, le spécialiste vous posera des questions; on appelle cela l’anamnèse. Il essaie ainsi de déterminer certaines choses, comme par exemple:

  • Quels sont les symptômes?
  • Depuis combien de temps durent-ils?
  • Quelle est leur sévérité?
  • Quelle est leur fréquence?

Examen clinique

Pendant cette première consultation, le médecin « palpe » attentivement l’abdomen, à la recherche des endroits douloureux.

Pour le médecin, le but de l’anamnèse et de l’examen clinique est d’obtenir un tableau clair de vos plaintes et des causes possibles. Sur cette base, il déterminera quels examens complémentaires sont nécessaires.

Analyses de sang et de selles

Souvent, le spécialiste demandera des analyses de sang et de selles au laboratoire. Il pourra ainsi déterminer s’il y a présence d’infections ou d’inflammations.

Examen de l’intestin

L’examen de l’intestin peut également fournir énormément d’informations concernant le diagnostic. Ici, le médecin regarde littéralement à l’intérieur de votre intestin. Pour cela, il peut utiliser différentes techniques:

  • endoscopie
  • échographie
  • radiographie
  • TC/IRM
  • caméra miniaturisée à avaler

L’endoscopie est la plus fréquente. Un tuyau flexible auquel est attachée une caméra est introduit via l’anus et permet de visualiser la paroi interne du gros intestin et d’une partie de l’intestin grêle. Souvent, au cours de l’examen, le médecin prélève un petit fragment de la paroi intestinale ou « biopsie ». Ce fragment est lui aussi analysé au microscope en laboratoire.

À l’issue de ces différents examens, le spécialiste est à même de poser un diagnostic.