J’ai appris à accepter ma nouvelle réalité

Je souffre tous les jours, en particulier de la fatigue. Heureusement, je n’ai pas trop souvent mal au ventre ou un besoin urgent de me précipiter aux toilettes. Je retarde souvent l’échéance. Lorsque j’ai le sentiment que je ne peux pas faire autrement.

Au boulot ou chez des amis, si je sens que je dois aller aux toilettes, j’avale rapidement une tablette. En fait, si c’est urgent, je ne m’y précipite que lorsque je suis chez moi ou chez mes parents. Je peux heureusement également manger et boire pratiquement tout sans problème. J’évite autant que possible les graisses, mais manger des frites n’est pas pour autant un drame.

Je me rends compte que je peux scinder ma vie en deux périodes, l’avant et après Crohn. Je dois faire plus attention aujourd’hui. Je vivais de manière beaucoup plus insouciante avant d’être malade. Ma maladie ne me rend pas malheureuse, mais elle a malgré tout un impact sur mon état d’esprit. Après le diagnostic, j’ai quand même vécu une année difficile. Je me sentais alors très mal dans ma peau, aussi en raison des médicaments que je devais prendre à l’époque. Je supportais difficilement de voir mon corps changer. J’ai appris à l’accepter petit à petit. À présent, je me sens vraiment beaucoup mieux. Je peux vivre avec ma nouvelle réalité. Et en été, je me promène à nouveau en short, marques ou pas marques.

Partagez cette page

Charlotte sur ...


Charlotte est atteinte de la maladie de Crohn