Charlotte
Charlotte est atteinte de la maladie de Crohn

Bonjour,

Je m’appelle Charlotte et je vis depuis 7 ans avec la maladie de Crohn. Les premières crises sont apparues au moment où j’ai entrepris mes études supérieures. Les 7 dernières années ont été pleines de hauts et de bas, mais la maladie ne réussira pas à me vaincre !

Charlotte

Tous les reporters

Tous les témoignages de Charlotte

Choisir entre santé et carrière

Je travaille à temps partiel depuis deux ans, en tant que comptable, dans un bureau spécialisé. J’avais commencé à temps plein, mais cela n’a pas marché. À présent, je mets à profit l’après-midi du mercredi, le jeudi et le vendredi pour me reposer. Je dors entre deux et trois heures dans l’après-midi. Je ne comprends pas pourquoi je suis aussi fatiguée, mais c’est mon corps qui commande !

 

A lire

Ma maladie n’est pas un problème pour mon ami

Je connais mon ami depuis cinq ans. Nous nous sommes rencontrés alors que j’étais déjà malade, donc nous en sommes rapidement venus à parler de Crohn. Je me suis dit : ou bien, il s’en va tout de suite, aussi vite qu’il le peut, ou bien il reste.

A lire

Je ne veux pas décevoir mes amis

J’ai appris entretemps à vivre avec ma maladie. Mais j’ai dû pour ce faire changer complètement mes habitudes. La fatigue, surtout, est un poids. À cause d’elle, je ne peux pas faire tout ce que font les jeunes de mon âge. J’aime sortir, mais le jour suivant, je suis détruite.

A lire

L’université, c’était trop lourd pour moi

Au début, je n’étais pas très consciente de ce que pouvait représenter une maladie chronique. Je n’avais aucune idée de l’impact que cela pouvait avoir sur ma vie. Comme les symptômes se manifestaient très souvent durant des périodes de stress, je n’ai pas pu faire autrement que renoncer à mes études. Économie SEC, c’était tout simplement trop dur pour moi. On m’avait annoncé le diagnostic en juin – pendant les examens – et le médecin m’avait conseillé de me reposer durant toutes les vacances d’été. Donc de ne pas repasser d’examens.

A lire

Bien suivre sa thérapie contre vents et marées

Après le diagnostic, on m’a administré mon premier traitement par voie orale. Une cure aux effets secondaires pas vraiment agréables. Elle a laissé mon corps couvert de marques et, sur de nombreuses photos de vacances, j’apparais avec le visage enflé.

A lire

Pas l’appendicite, mais bien la maladie de Crohn

J’avais 18 ans lorsque les premiers symptômes ont fait leur apparition. C’était en plein milieu de ma première session d’examens à l’université, c’était donc très stressant. Je souffrais fréquemment de maux de ventre et de diarrhées. J’avais tous les symptômes de l’appendicite. Nous étions allés chez le médecin, qui m’avait immédiatement envoyée aux urgences. Nous avions attendu pendant 6 heures.

A lire

Thèmes