Els
Els est atteinte de la Maladie de Crohn

Bonjour,

Je m’appelle Els, j’ai 35 ans et je suis une maman et une belle-maman heureuse, respectivement d’une petite fille de 2 ans et d’un petit garçon de 6 ans. Voici vingt ans, on m’a diagnostiqué la maladie de Crohn. Rester les bras croisés ? Très peu pour moi ! C’est pourquoi je continue à travailler et à profiter de la vie. Même si ce n’est pas toujours évident.

Els

Tous les reporters

Tous les témoignages de Els

« Faites quelque chose pour être plus résistante »

Ma maladie est plutôt stable, heureusement. Voilà deux ans que je prends les mêmes médicaments et cela fonctionne très bien pour moi. Même si bien sûr cela reste une maladie chronique. Pendant les périodes de stress, elle se traduit par des maux de ventre, des diarrhées et de la fatigue. C’est de cette manière que mon corps réagit à la tension. Le stress est l’un des catalyseurs des poussées d’IBD.

A lire

J’ai toujours pu compter sur ma famille

J’étais toujours dans le secondaire lorsque j’ai appris que je souffrais de la maladie de Crohn. J’étais vraiment nerveuse à l’idée d’en parler à mes ami(e)s en classe. Un jour, lors d’un cours de psychologie, on nous a demandé de parler de nos angoisses. L’enseignante m’avait préalablement expliqué de quoi nous allions parler et suggéré de profiter de l’occasion pour évoquer ma maladie. J’ai finalement accepté.

A lire

Allergique aux médicaments

J’ai testé à peu près tous les médicaments existants pour la maladie de Crohn. La cortisone m’a été prescrite directement dès le diagnostic. Avec des conséquences importantes : à 18 ans j’étais déjà pleine de marques et à 21 ans, j’ai appris que je souffrais d’ostéoporose.

A lire

Rester les bras croisés ? Jamais !

Après le diagnostic, j’ai été très malade durant quelques mois et je n’ai pas pu me rendre à l’école. J’ai donc obtenu mon diplôme via le jury central. J’ai ensuite effectué quelques tentatives pour avoir un diplôme de l’enseignement supérieur, mais cela n’a pas réussi.

A lire

Je voulais un enfant

Depuis quelques années, je mène une existence heureuse avec mon partenaire et nos deux enfants. J’avais déjà eu plusieurs relations, mais celle-ci est très différente. Le déclic fut immédiat. Je lui ai parlé de ma maladie au restaurant, lors de notre premier rendez-vous. 

A lire

Comment mon médecin m’a confirmé le diagnostic

Je me rappelle encore très précisément de l’instant où l’on m’a annoncé le diagnostic. Et du chemin de croix qui l’avait précédé. Lorsque la maladie m’a touchée, j’étais encore à l’école dans le secondaire. Des mois durant, j’avais souffert de diarrhée, ce qui est « très amusant » quand on a 16 ans ! 

A lire

Thèmes