Avoir honte, pourquoi ?

Il n’est pas évident de mener une vie normale en ayant la maladie de Crohn. Mais c’est possible. Et un bon état d’esprit est essentiel. Je vois un psychologue depuis deux ans pour qu’il m’aide dans ce processus.

Certaines semaines, cela va très mal, je ne peux pas sortir du lit, j’ai excessivement mal au ventre. Mais d’autres semaines, je vais mieux, je sors manger dehors et je travaille. Je préfère me concentrer sur ces bons jours. J’essaie de trouver un compromis entre le travail – qui m’apporte d’énormes satisfactions – et le temps que je me consacre à moi-même et à ceux que j’apprécie. Chaque jour, je fais face à des barrières, des choses que je suis incapable de faire. Mais les jours où je réussis ce que j’entreprends sont les plus beaux qui soient. Cela ne fait que quelques mois que je m’exprime ouvertement sur ma maladie, mais je suis très heureuse que le monde extérieur soit au courant.

Lorsque je l’ai annoncé sur Instagram, j’ai eu énormément de réactions adorables. Et cela m’a fait un bien fou ! Il n’y a vraiment aucune raison pour moi d’en avoir honte, je ne peux rien y faire.

Partagez cette page