Casse-croûte au parc de loisirs

Depuis peu, je fais du yoga et cela me plaît énormément. Avec une amie et à la maison, cela me convient mieux qu’en groupe. Une fois, j’ai participé à un cours, mais j’ai dû me rendre aux toilettes à deux reprises et chaque fois le groupe a dû s’arrêter pour moi. Ce n’est vraiment pas agréable. 

Le mouvement me fait du bien, mon corps doit se renforcer et, avec le yoga cela semble fonctionner un peu. C’est le seul sport que j’ose pratiquer parce que dans ma tête ma maladie est toujours présente. Aller nager, porter des pantalons blancs, une sortie à l’improviste… Je n’ose vraiment pas. J’emporte toujours ma propre nourriture parce que je ne peux pas compter sur ce que je vais trouver, par exemple, dans les parcs d’attractions.

Précautions pour l’avion

Même lorsque nous voyageons, ma maladie joue un rôle. Ainsi, nous sommes allés passer une journée à Paris et je n’ai rien mangé du tout sur place de peur d’avoir un accident. Mais bon, cela ne me retient pas ! Nous sommes allés en Croatie l’année dernière et j’aimerais repartir cette année. Je prends mes précautions pour l’avion : un pantalon supplémentaire, une serviette hygiénique et mon propre repas. Le repos et la détente me font beaucoup de bien, même si j’essaie de ne pas trop marcher au soleil. Sinon, je suis un peu plus vite fatiguée que d’habitude.

Partagez cette page

Astrid sur ...


Astrid est atteinte de la maladie de Crohn