Des maux de ventre infernaux

J’ai la chance de ne pas avoir de diarrhées. La fatigue me joue parfois des tours, mais c’est supportable. Je souffre surtout de maux de ventre. Une douleur qui peut s’avérer insupportable, tellement lourde que je dois pleurer ou me coucher dans une certaine position pour que cela aille un peu mieux.

Les analgésiques n’ont aucun effet. La seule chose qui me soulage un peu quand j’ai vraiment si mal, c’est un coussin de noyaux de cerises posé sur mon ventre. Dès que la douleur est passée, je ne me rends plus compte à quel point elle était forte. Je veux toujours oublier ces mauvais moments le plus rapidement possible.

Biscottes sèches

L’élément déclencheur de mes maux de ventre est presque toujours l’alimentation. Manger de manière saine et variée représente donc un vrai défi pour moi. Je suis toujours occupée à chercher ce qui est possible et ce qui ne l’est pas. Je souffre aussi beaucoup de reflux et j’ai récemment eu une inflammation de l’estomac. Cela n’a rien à voir avec ma maladie de Crohn, mais cela m’empêche de bien manger. Je suis souvent nauséeuse, surtout le soir.

Mon régime est aujourd’hui assez fastidieux parce que je veux éviter les maux de ventre. Mon souper se résume souvent à quelques biscottes sèches. Au début, seuls les légumes crus me posaient problème, à présent je ne tolère plus ni la viande ni le poisson. Je trouve cette recherche constante de l’équilibre alimentaire particulièrement usante. C’est parfois comme si je me battais contre moi-même, donc j’espère pouvoir rapidement établir certaines habitudes dans ce domaine.

Partagez cette page

Margot sur ...


Margot est atteinte de la maladie de Crohn