En croisière avec Crohn

Une façon de voyager qui ne vient pas spontanément à l’esprit, mais que je trouve parfaite en tant que victime de la maladie de Crohn, est de partir en croisière. Pas de bagages à traîner et chaque jour, vous découvrez un nouvel endroit sans avoir à vous fatiguer. Très relaxant !

Et même si vous privilégiez les destinations les plus exotiques, vous êtes relax sur le navire pour tout ce qui concerne l’alimentation. Les prescriptions relatives à la sécurité alimentaire sont en effet particulièrement strictes sur les navires de croisière. Je ne mange donc que lorsque je suis à bord et si nous passons la journée dehors, j’emporte des tartines fournies par l’intendance. Jusqu’ici avec succès.

Nos trois croisières ont toutes été des réussites. La première fois, mon mari et moi sommes partis vers le nord, direction Saint Pétersbourg, Helsinki, Stockholm et Oslo. En été naturellement, car en hiver un voyage aussi septentrional serait beaucoup trop éprouvant pour moi. Nous avons bénéficié d’un temps fantastique et je me suis bien sentie pendant tout le voyage.

Joyeuse comme un enfant

Ce premier voyage avait été un tel succès qu’une croisière en Norvège avait suivi. En juin, au moment où le soleil semble ne jamais vouloir se coucher. Nous avons voyagé le long des fjords, jusqu’au Cap Nord, où je voulais absolument aller. Pas parce qu’il y a tellement de choses à y vivre, mais pour le plaisir de me trouver à l’endroit le plus septentrional de notre continent. Un rêve d’enfance se réalisait et je me remémore ces instants avec beaucoup de plaisir.

Partagez cette page

Betty sur ...


Betty est atteinte de la maladie de Crohn