Faire attention aux petites choses

Évidemment, quand j’étais très malade, je ne sortais pas souvent. Depuis que j’ai repris du poil de la bête, j’ai à nouveau une vie sociale. C’était difficile au début. J’étais stressée rien qu’à l’idée d’être une journée complète loin de chez moi.

Aux toilettes uniquement à la maison

Mais à un moment donné, j’ai eu le déclic, après une journée à Pairi Daiza. Il y a des toilettes partout et j’ose maintenant y aller ailleurs que chez moi. Ce qui n’était pas le cas au début. Quand je souffrais davantage de douleurs abdominales et de diarrhée, je ne voulais aller aux toilettes qu’à la maison. Ce qui voulait dire que je ne sortais plus nulle part.

Cela va mieux si je reste calme

Maintenant, je fais attention à quelques petites choses : avant de partir, je vais toujours aux toilettes. Si j’ai rendez-vous avec des amis, je propose un chouette café avec des toilettes bien équipées. J’ai souvent mal au ventre juste après avoir mangé. Si je déjeune ou que je vais au restaurant, mes amies savent que je passe parfois un quart d’heure aux toilettes. Ce n’est pas grave, elles savent qu’elles ne doivent pas s’inquiéter et du coup, moi non plus. Et puis ça passe vite. Surtout si je reste calme. J’apprends à connaître mon corps de mieux en mieux, ce qui élargit mon univers.

Partagez cette page

Linsey sur ...


Linsey est atteinte de la maladie de Crohn.