Invalidité ou travail?

Après une carrière dans l’enseignement, je suis aujourd’hui retraité. Lorsque je travaillais, j’étais absent de temps à autre. Dans la majorité des cas, quand j’étais victime d’une obstruction de l’intestin. C’était comme si j’avais en permanence un ballon de football dans le ventre, une sensation très douloureuse. Je souffrais également régulièrement de l’estomac.

J’ai eu de la chance : ma maladie ne m’a pas souvent contraint à m’absenter du travail. Mais il n’en va malheureusement pas de même pour beaucoup d’autres patients. Hélas, il arrive que des gens perdent leur travail suite à des absences répétées. L’employeur ne pense pas nécessairement à mal, mais parfois, il ne peut pas faire autrement. Lorsqu’il s’agit, par exemple, d’une petite équipe, la situation devient vite intenable pour les collègues. Ce qui n’empêche pas que se faire licencier reste bien sûr une situation très pénible à vivre.

Le médecin de la mutuelle décide

À terme, certains patients ne peuvent faire autrement que prendre de longs congés de maladie. S’ils sont trop gravement malades, ils doivent souvent décider de ne plus travailler du tout. Mais que faire alors ? Peut-on bénéficier d’une indemnité pour invalidité ? Comme nous le constatons à l’association, les questions sont nombreuses à ce sujet – beaucoup de gens ignorent tout en la matière. Le fait d’avoir droit à une indemnité d’invalidité dépend du type de métier que vous exerciez. C’est le médecin de la mutuelle qui décide si vous y avez droit. L’incertitude est donc grande. Crohn et la colite sont des maladies chroniques, leur guérison est encore à ce jour impossible. Une fois que vous arrêtez de travailler et que vous devez compter sur l’invalidité, il y a peu de chances que vous vous retrouviez encore sur le marché de l’emploi. Pour beaucoup de patients, la décision d’arrêter de travailler n’est prise qu’avec énormément de regrets.

Partagez cette page

Daniel sur ...


Daniel est atteint de la maladie de Crohn