Je ne me laisse pas enfermer

J’adore partir en voyage, mais ma maladie vient souvent gâcher le plaisir. Je suis récemment allée une semaine à Rome, où je suis tout le temps restée au lit, malade. Ce n’est pas l’idéal.

À cause de cela, je n’ose pas partir en city trip avec une amie. Imaginons que je sois malade toute la semaine et qu’elle devienne le dindon de la farce ? Je n’en aurais que davantage de stress.

Chez moi, c’est surtout la fatigue qui joue un grand rôle. En fait, je me sens toujours comme si j’avais fait une sortie exténuante. Mais malheureusement sans avoir mis le nez dehors.

Cela dit, je ne veux pas me laisser enfermer. Nous allons régulièrement, avec ma famille, dans une maison dans le sud de la France, et c’est l’environnement idéal pour moi. Je peux me reposer quand je le souhaite et je ne me sens pas gênée d’aller aux toilettes. Si je suis trop fatiguée, personne ne m’en veut.

Voyage de rêve à Bali

J’aimerais faire cette année un voyage lointain avec mon ami. Où, nous ne le savons pas encore, cela dépend un peu de mon prochain examen. Si mes niveaux d’inflammation sont élevés, je devrai peut-être prendre mes médicaments. Ce ne sont pas des choses insurmontables, mais encore une fois, elles apportent un stress supplémentaire à quelque chose qui doit être en réalité un moment de détente.

Prendre l’avion n’a rien de facile non plus. J’ai toujours peur d’être très malade et, durant un vol, il n’est pas possible de prendre l’air. Mais je refuse de m’arrêter à cela.

Je veux effectuer une fois par an un beau voyage et j’espère que ce sera également le cas cette année. J’aimerais beaucoup visiter Bali par exemple. Si cela ne peut se faire, nous irons à nouveau dans le sud de la France et là aussi j’en profiterai à fond. Nous partirons en voyage de toute façon.

Partagez cette page

Daisy sur ...


Daisy a la maladie de Crohn