Je veux que tous les collègues se sentent bien au travail

Je m’appelle Elke et je suis responsable des ressources humaines de la société pharmaceutique Takeda. Chez Takeda, nous trouvons qu’il est très important de communiquer en toute transparence. Si une personne est régulièrement malade ou souffre d’une maladie chronique qui lui complique l’exercice de ses fonctions, nous essayons toujours de trouver ensemble des solutions appropriées.

Une bonne ambiance au travail

Chez nous, les horaires de travail sont de toute façon flexibles. Avant même que le télétravail ne devienne la norme pendant la pandémie du coronavirus, il était facile pour nos collaborateurs de travailler à domicile. Jusqu’à 2 jours par semaine, en concertation avec leur supérieur hiérarchique. Beaucoup d’entre nous avaient déjà l’habitude et les moyens de télétravailler, la seule différence est que, tout à coup, nous l’avons fait à temps plein.

 Les avantages et les inconvénients du télétravail

Quand on travaille à domicile on a plus de temps à consacrer à la famille. J’ai aussi remarqué qu’en travaillant chez soi, on est moins interrompu. Ceci dit, mes collègues ayant des enfants n’ont pas du tout eu la même expérience durant les premières semaines du confinement. Combiner télétravail et présence des enfants subitement privés d’école, fut un sacré défi à relever. Le point positif du télétravail, c’est qu’on perd moins de temps dans les embouteillages, ce qui fait immédiatement diminuer le stress.

 

Le grand inconvénient est le manque de distinction entre vie professionnelle et vie privée. Il est très difficile de terminer sa journée de travail et de se détendre en restant dans le même environnement. Les contacts sociaux sont également indispensables au bon fonctionnement d’un bureau. C’est pourquoi je ne pense pas que le télétravail à temps plein soit LA solution. Chez nous, dans des circonstances normales, chacun a droit à deux jours de télétravail par semaine, et nous voulons certainement revenir à cela. Mais en période de corona, nous adaptons ces règles pour garantir la sécurité de nos collaborateurs.

 

Entre-temps, nous avons pris des mesures pour assurer la sécurisation sanitaire de nos bureaux. Nos collaborateurs peuvent y revenir s’ils le souhaitent. Tout le monde a reçu un colis contenant des directives, des masques buccaux et du gel désinfectant pour les mains.

 

Une solution qui convient à tout le monde

Nous voulons que tous nos collègues se sentent bien, nous y consacrons beaucoup d’énergie. Bien sûr, il arrive qu’une personne soit absente pendant une longue période ou régulièrement parce qu’elle est malade. Nous conseillons alors à nos collègues de communiquer ouvertement à ce sujet, avec nous ou avec leur supérieur direct. Ce n’est pas toujours facile, je sais, parce que l’on craint les réactions des collègues ou de son supérieur. 

On se comprend mieux quand on en parle. C’est la seule façon de trouver ensemble une solution adéquate. C’est ce que nous essayons vraiment de faire : trouver une solution qui convienne à tout le monde.

 Travailler à plein temps n’est plus possible ? Il est peut-être envisageable de commencer à travailler à temps partiel grâce à un programme de réinsertion. Certaines fonctions ne permettent pas de travailler à domicile ou à temps partiel, dans ce cas, nous étudions s’il existe un autre poste pour vous au sein de l’entreprise. Quel est votre souhait ? Que pouvez-vous faire ? Qu’est-ce qui est possible ?

Même pendant cette période où le télétravail était obligatoire, nous avons mis le bien-être de tous au premier plan, en particulier celui des collègues souffrant d’une maladie chronique. Toutes celles et ceux qui en avaient besoin pouvaient – et peuvent encore – rechercher la solution qui leur permet de se sentir le plus en sécurité, en collaboration avec leur responsable.

Parlez-en à votre employeur

Vous avez une maladie chronique et vous ne vous sentez pas à l’aise sur votre lieu de travail ? Parlez-en à votre employeur. C’est le seul moyen pour votre employeur de savoir ce que vous ressentez et de trouver avec vous des solutions appropriées. Je suis convaincue qu’un dialogue ouvert est préférable pour tout le monde.

Partagez cette page

Elke sur ...


Elke est responsable des ressources humaines de la société pharmaceutique Takeda