Le plus beau jour de ma vie

Pour beaucoup de femmes, le jour de leur mariage est un moment inoubliable, que l’on attend avec impatience. Pour moi aussi, ce fut inoubliable. Grâce à un invité inattendu, répondant au nom de Crohn.

Après ma première inflammation à 17 ans, je suis passée d’une crise à l’autre. Le diagnostic de la maladie de Crohn n’a pas été posé tout de suite, même pas après une première hospitalisation, avec tous les symptômes typiques de la maladie. Après deux semaines à l’hôpital, j’ai été renvoyée à la maison sans diagnostic précis. « Trop de stress au travail », m’a-t-on dit. A l’époque, les jeunes n’avaient pas de maladie de Crohn, c’était une affection qui touchait surtout les personnes âgées. Du moins, c’est ce qu’on pensait. On ne l’a donc pas recherchée chez moi.

Des tartines au fromage

J’ai souffert pendant 2 ans, avec des crises d’une durée de 1 semaine environ. « Betty a l’intestin fragile », voilà ce que j’entendais tout le temps. « Entretemps, j’avais considérablement changé mon alimentation : pas de fibres, pas de pain gris, aucun aliment contenant des graines, pas de crudités, zéro gras,… J’ai vécu pendant des années en mangeant des tartines de pain blanc au fromage.

Malgré mes efforts, je continuais à être malade. Trois semaines avant mon mariage, ce fut de nouveau la catastrophe. Cette fois-là, c’était si grave que j’ai été emmenée à l’hôpital car je montrais des signes de déshydratation. De nouveau pour un séjour de deux semaines, car une ‘inflammation de l’intestin’, ça met du temps à guérir.

Je voulais rentrer chez moi – j’allais me marier et il y avait encore tant de choses à faire, mais mon état ne s’améliorait pas. Mon fiancé m’a proposé de repousser la date du mariage, mais je ne voulais rien savoir. Je suis rentrée chez moi, contre avis médical. Pour me marier. »

Se marier dans un fauteuil

J’ai tout juste tenu le coup pour la cérémonie à l’église, mais j’étais si faible pour la fête qu’il fallut prévoir un fauteuil spécial pour moi. Je ne pouvais pas tenir debout, pas danser, pas manger. Et je ne pus pas vraiment virevolter dans ma robe de mariée : j’avais tellement maigri qu’il a fallu la rétrécir à la dernière minute.

Je me suis mariée un samedi et je suis retournée à l’hôpital le mercredi suivant. Les médecins voulaient faire des examens complémentaires, car sur les radios que j’avais faites juste avant de ‘m’échapper’, ils avaient remarqué des plaies au niveau du côlon. « Nous pensons savoir ce que c’est », m’ont-ils dit. Deux jours plus tard, je savais enfin que j’avais la maladie de Crohn. Ce que j’ai pensé à ce moment-là ? « Youpi, je vais guérir ! »

Partagez cette page

Betty sur ...


Betty est atteinte de la maladie de Crohn