Le sport me donne de l’énergie

J’aime le sport et j’en fais beaucoup. Si je me sens bien, rien ne m’en empêche. Je cours régulièrement, je fais du fitness et je donne des cours de ski. Avant, j’étais skieur professionnel, le sport a toujours été une partie importante de ma vie.

Dès que j’ai été remis de ma chirurgie, j’ai repris l’entraînement. Le sport me procure beaucoup d’énergie et, en tant que patient atteint de la maladie de Crohn, j’en ai absolument besoin.

Si je ne fais pas de sport pendant quelques jours, je me fatigue plus vite. Je m’entraîne aussi pour un marathon, parce que je veux prouver qu’un patient souffrant de Crohn peut relever un tel défi.

Aller dormir à temps

Depuis ma maladie, je suis plus vite fatigué que par le passé. Avant, j’avais assez de 3 ou 4 heures de sommeil. Maintenant, il m’en faut vraiment plus. Je vais parfois au café, mais seulement si je ne dois pas me lever le lendemain.

Ou si j’ai un mariage, je sais que je ne dois rien prévoir pour les jours qui suivent. J’en tiens donc compte de manière méticuleuse dans mon organisation. C’est un déclic qu’il faut acquérir, et ça fonctionne. Et si ça ne va vraiment pas, je me repose une petite heure pendant l’après-midi.  

Je suis rapidement stressé, donc me détendre est essentiel. Je prends régulièrement des bains chauds et je fais du yoga. Cela décontracte mes muscles et me donne la tranquillité d’esprit dont j’ai besoin pour les journées difficiles.

Partagez cette page

Victor sur ...


Victor est atteint de la maladie de Crohn