Ma famille et mon amoureux sont toujours là pour moi

Je suis la plus jeune d’une fratrie de quatre. J’ai deux frères aînés et une sœur. Ils se sont beaucoup inquiétés pour moi quand je suis tombée malade. Ma mère s’est également énormément tracassée, c’est toujours le cas.

Comme elle est femme au foyer, elle peut toujours m’accompagner lorsque je passe un examen. Cela m’a aidé, mes parents ont été et sont très impliqués. Ils sont toujours là pour moi.

Une partie de ma vie

Mon ami est aussi un vrai roc dans la tempête. J’ai fait sa connaissance au moment du diagnostic. Il a été immédiatement au courant, il a été là lors de tous les examens. Il voit dans quel état je suis quand j’ai des maux de ventre, donc il connaît l’impact de la maladie.

Au début de notre relation, j’en ai souvent parlé, mais plus maintenant. Je ne pense pas que ce soit nécessaire, il est très compréhensif et ma maladie n’a pas un très grand impact sur notre relation. C’est juste une partie de ma vie et il ne me connaît pas sans ça.

Personne ne sait ce que la maladie signifie réellement

Mes meilleures amies sont au courant également. Elles réagissent toujours avec beaucoup de compréhension lorsque je dois annuler ou que j’ai mal, mais elles peuvent difficilement évaluer ce que la maladie signifie réellement. Elles ne me voient que quand je me sens bien, alors, à leurs yeux, Crohn, ce n’est pas si grave. Ces moments de maux de ventre infernaux, elles ne les voient pas, bien sûr. Ma mère et mon ami disent parfois qu’ils voudraient ressentir ce que je ressens de façon à comprendre à quel point cette douleur peut être intense.

Partagez cette page

Margot sur ...


Margot est atteinte de la maladie de Crohn