Je me heurte souvent à moi-même

J’ai appris à vivre avec ma maladie, mais je me heurte souvent à mes propres barrières mentales. Je veux faire tellement de choses, mais je ne peux pas. Et même si j’apprends progressivement à l’accepter, cela reste difficile.

J’ai encore tellement de rêves, mais je ne sais pas si je pourrai les réaliser un jour. C’est interpellant, surtout quand vous voyez que les gens de votre âge sont capables de tout faire. Donner rendez-vous à des amis ne réussit pas toujours, sortir, partir en week-end, … je souhaite faire tout cela, mais mon corps dit parfois non. C’est dur, mais j’apprends à l’accepter un peu plus chaque jour.

Des enfants

Un autre sujet qui me préoccupe beaucoup : les enfants. Ma meilleure amie est récemment devenue maman pour la seconde fois. Je me demande alors automatiquement si je pourrai un jour avoir des enfants. Et aurai-je alors assez d’énergie pour m’en occuper, car ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Mais c’est toujours un peu présent dans mes pensées. Ne plus y songer et cesser de me tracasser, c’est ce qui me semble le plus difficile.

Partagez cette page