Ne pas renoncer à voyager et à bien manger

J’ai enfin trouvé un équilibre satisfaisant sur le plan alimentaire. J’évite les champignons, les asperges et les légumes crus. Je mange le plus varié possible et je bois beaucoup d’eau et de thé.

 

Je crois que lorsque j’ouvre ma flore intestinale à différentes stimulations, les intestins peuvent supporter plus de choses. Je mange très souvent à l’extérieur dans le cadre de mon travail et j’aime beaucoup cela. Je suis un bon vivant. Lorsque je me sens mal pendant quelques jours, je fais attention à mon alimentation et je mange plus sainement.

Tout est question d’équilibre. La seule chose que je bois vraiment moins depuis que je suis malade, c’est de l’alcool. Un verre de vin, c’est gérable, mais je ne vais plus traîner des heures au café. Cela ne me semble pas si grave… et ma femme a toujours un bob désormais.

Bucket list

Ma femme et moi aimons voyager et nous le faisons autant que possible. En Europe, ça ne pose aucun problème. Les soins de santé sont optimaux et, en quelques heures, je suis de retour en Belgique si nécessaire.

Nous aimerions aller en Asie et en Afrique, mais je veux d’abord en discuter sérieusement avec mon médecin. Je dois surtout faire attention aux vaccins à cause de mes médicaments et souffrir d’une récidive au beau milieu de la jungle cambodgienne me paraît effrayant. Pourtant, nous avons une sérieuse bucket list dont nous voulons venir à bout. Ma maladie ne va pas se mettre en travers de notre chemin, c’est une question de préparation.

Partagez cette page

Victor sur ...


Victor est atteint de la maladie de Crohn