Qui surveille les limites ?

Daisy donne beaucoup d’elle-même et aux gens qu’elle aime. Parfois, elle dépasse ses limites et tombe malade. Comment puis-je éviter qu’elle en arrive là ?

La maladie de Daisy n’a pas vraiment d’impact sur ma vie. C’est dû en grande partie à sa personnalité et à sa façon de gérer la situation. Elle ne laisse pas la maladie prendre le pas sur ce qu’elle veut ou sur ce que son entourage attend d’elle. Cela peut aussi être un inconvénient, car parfois, elle dépasse ses propres limites. Quand elle fait quelque chose que son corps ne peut pas supporter, ça se sent, évidemment. Elle recherche constamment cet équilibre entre l’envie de profiter de la vie et la nécessité de prendre suffisamment sa maladie en compte.

Nous prenons soin l’un de l’autre

Elle tient énormément compte de ce que je veux ou de ce qu’elle pense que je veux. C’est une belle qualité, je trouve, mais en même temps, je fais attention à ce qu’elle surveille ses limites. Elle fait la même chose avec moi. Nous sommes pareils à cet égard. C’est surtout une question de bonne communication et d’accords clairs. Par exemple, les tâches ménagères sont bien réparties et elle me fait clairement savoir quand c’est trop pour elle. Nous prenons soin l’un de l’autre et ces ‘compromis’ nous semblent donc très naturels. Je n’ai ainsi jamais l’impression d’être empêché de faire quoi ce soit. Si j’ai par exemple envie d’aller à un concert en semaine mais qu’elle est trop fatiguée, je peux y aller seul. Mais la plupart du temps, je préfère rester avec elle. Si nous allons ensemble à un festival, nous cherchons un endroit plus calme et nous ne rentrons pas trop tard. Peut-être qu’un autre verrait ça comme un compromis, mais pour moi, c’est une évidence.

Partagez cette page

David sur ...


David est le fiancé de Daisy, atteinte de la maladie de Crohn.