Pour moi, qu’elle soit malade ou pas, cela ne change rien à mes sentiments

Quand Daisy m’a dit qu’elle était malade, j’avais déjà entendu parler de la maladie de Crohn, mais je ne savais pas exactement ce que ça impliquait. Pour moi, sa maladie ne fait aucune différence

Je pensais aussi ne connaître personne atteint de cette maladie, jusqu’à ce que je raconte l’histoire de Daisy.

Soudain, plusieurs personnes de mon entourage m’ont dit avoir un frère, une tante ou un ami atteint de la maladie de Crohn. On n’en avait jamais parlé auparavant. Par honte, parce c’est toujours un tabou, ou simplement par respect pour leur vie privée ? Je n’en sais rien.

Je prends toujours ses plaintes au sérieux

L’une des choses les plus importantes que j’ai apprises après des années à soigner ma mère malade chronique est celle-ci : d’abord et avant tout, tout le monde veut se sentir compris, qu’on soit malade ou pas. C’est pourquoi j’essaie toujours d’aider Daisy quand je le peux et de prendre ses plaintes au sérieux. Si elle ne se sent pas bien, nous allons nous promener ensemble et je prends davantage de tâches en charge pour qu’elle puisse se détendre et s’offrir un bon bain. Cela ne représente qu’un petit effort pour moi mais cela fait une grande différence pour elle.

Je n’ai jamais douté

Je n’ai jamais douté de notre relation à cause de sa maladie. Je ne me concentre pas là-dessus, j’essaie d’être positif, sans nier qu’elle existe. Nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter la maladie et d’en tirer le meilleur parti. Un patient atteint de la maladie de Crohn est bien plus que sa maladie. La maladie ne fait pas la personne, pour moi, il s’agit de la personnalité de Daisy et de ce qu’elle dégage. C’est du moins ainsi que je vois les choses.

Partagez cette page

David sur ...


David est le mari de Daisy, atteinte de la maladie de Crohn.