Une année sabbatique pour guérir

Lorsque j’ai appris que j’étais malade, j’étais sans emploi. Je venais de perdre celui que j’exerçais, au ‘bon’ moment. Dès lors, j’ai décidé de prendre une année sabbatique pour me concentrer sur mon traitement et ne chercher du travail que si je me sentais mieux.

Après un an, j’ai recommencé à travailler comme intérimaire. Mon traitement m’avait aidé, je me sentais relativement bien. J’ai opté pour l’intérim parce que je voulais un système de travail flexible, ajustable en fonction de mes crises. Actuellement, je travaille toujours pour le même employeur. Je parviens à combiner mon boulot et ma maladie.

Partagez cette page

Nathalie sur ...


Nathalie est atteinte de la maladie de Crohn.