La vie avant et après ma stomie

Après la naissance de notre plus jeune fils Levi, ma maladie s’est aggravée. Des tissus cicatriciels excédentaires empêchaient mes intestins de fonctionner correctement. Avec tous les désagréments que cela suppose.

. J’étais souvent à l’hôpital, j’étais constamment malade, sous-alimentée et épuisée. Je voulais une stomie mais mon médecin trouvait que c’était encore trop tôt pour cela. C’est à cette époque que fut aussi diagnostiquée la maladie chez mon fils aîné. Je ne voulais pas que mon fils croie que durant le reste de sa vie il serait constamment malade. Je l’ai dit à mon médecin et il a fini par donner son autorisation pour l’opération.

Cassure de stomie en montagne

Ça fait aujourd’hui cinq ans que j’ai une stomie et je ne l’ai encore jamais regretté. Tout va bien maintenant. Je n’ai plus de douleurs, je peux faire de petites excursions spontanées. Bref, je me sens beaucoup mieux. L’opération a eu un grand impact sur ma qualité de vie. Mis à part ma stomie, je mène une vie normale. Bien que la stomie puisse parfois causer des complications. C’est ainsi qu’elle s’est un jour cassée durant une randonnée en montagne. Il s’avéra que je me baladais déjà depuis des mois avec une petite fissure dans ma stomie. J’ai vraiment cru que j’allais mourir dans la montagne italienne. La douleur était insupportable. J’ai heureusement pu être rapidement opérée et depuis lors je n’ai plus eu de problèmes. Ça va d’ailleurs tellement bien que je travaille à nouveau à temps plein comme créatrice graphique.

Partagez cette page

Anne sur ...


Anne est atteinte de la maladie de Crohn